Untitled Document
Untitled Document
Débat sur les Conclusions du Conseil Européen des 9 et 10 mars 2017

Intervention de Franck Proust

« Au nom de la délégation française du groupe PPE, je tiens à saluer votre réélection à la tête du Conseil. Certains ont tenté de s’opposer à celle-ci en utilisant l’Europe comme variable d’ajustement d’un égoïsme politicien national. Justement, c’est cela dont les citoyens ne veulent plus !

A la veille du 60e anniversaire du Traité de Rome, notre projet européen est à la croisée de chemins. Le Conseil doit remplir le rôle qui doit être le sien : celui d’harmoniser la position d’Etats membres au service d’une Europe forte et respectée dans le monde.

Mais cette volonté politique forte doit être cohérente. Oui, l’Europe à plusieurs vitesses est un projet réaliste, contrairement à l’Europe à la carte qu’aurait souhaité par exemple le Royaume-Uni. Loin d’exclure ou de diviser, il s’agit, j’en suis convaincu, de la seule solution pour que les États membres qui le souhaitent puissent enfin avancer dans des domaines prioritaires : sécurité, contrôle des frontières, immigration, défense, union économique et monétaire.

Ne nous leurrons pas : beaucoup de temps a passé sans action politique venant des Etats membres en faveur d’une Europe qui protège et qui gagne ! Et ce n’est pas Monsieur Hollande qui portera ce sursaut... En 2012 pour devenir Président, il souhaitait "réorienter" l’Europe. Pour quel résultat ? Aucun ! Il joue désormais au sage pro-européen, et ce à quelques jours de la fin d’un mandat catastrophique.
Des priorités définies par le Conseil la semaine dernière, je m’arrêterai ici sur la lutte contre la concurrence déloyale. Défendre la compétitivité de nos entreprises est un enjeu fondamental. Face à ce défi, une réponse en demi-teinte n’est pas acceptable et ne sera pas acceptée par les entreprises et leurs employés qui sont le socle de notre économie !

Les marchands de rêves promettent aux entreprises et à leurs employés des lendemains qui chantent, grâce au repli sur soi. Aux États-Unis, Donald Trump privilégie un protectionnisme inconscient. En Chine, un plan de développement industriel massif à l’horizon 2025 est en préparation. Personne n’attendra notre sursaut.

À nous d’agir et de mettre en œuvre une défense commerciale intelligente et de promouvoir le juste-échange dans nos relations commerciales internationales.
Oui, l’Union pourra regagner la confiance des citoyens si une volonté politique courageuse et réaliste guide de nouveau son action ! »

   
Untitled Document