Untitled Document
Untitled Document
Minerais de conflit : vers plus de responsabilité dans notre chaîne d’approvisionnement

« Le tungstène, le tantale, l’étain et l’or sont présents dans de nombreux objets comme les téléphones ou les voitures. On ne peut pas se permettre de financer des groupes armés à travers des minerais qui composent nos objets du quotidien. Il y avait urgence à mettre un terme à cette situation » ont déclaré Tokia Saïfi et Franck Proust à la suite du vote du règlement sur les minerais de conflit aujourd’hui en session plénière du Parlement européen.

« La solution, c’est la traçabilité ! Tous les importateurs européens auront désormais l’obligation de retracer l’origine de ces minerais afin d’empêcher que ceux-ci ne proviennent de zones de conflit. Les autres entreprises en lien avec des objets contenant ce type de minerais seront également encouragées à développer cette diligence raisonnable. Dans les deux cas, les lignes directrices de l’OCDE serviront de base à la mise en place de cette responsabilité.

Il s’agit d’une première étape vers davantage de responsabilité dans notre chaîne d’approvisionnement et nous veillerons à la bonne application de cette nouvelle législation européenne. Grâce à la clause de révision, nous pourrons adapter et faire évoluer le texte dans les prochaines années » ont ajouté les députés européens.

« Enfin, soulignons que des mesures de soutien seront appliquées aux PME afin d’éviter des charges administratives trop importantes. Ce compromis trouvé au niveau européen est exactement la position réaliste que nous avions prônée dès le début » ont conclu Tokia Saïfi et Franck Proust.

Untitled Document