Untitled Document
Untitled Document
Brexit : l’Union européenne doit défendre ses pêcheurs !

Alain Cadec a organisé le 12 octobre au Parlement européen une conférence sur les conséquences du Brexit pour la pêche européenne. Des représentants des pêcheurs, des ONG et de la communauté scientifique seront présents et exposeront les effets d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sur la gestion des pêches.

« La pêche est un secteur qui sera particulièrement concerné par le Brexit » rappelle Alain Cadec. En effet, les navires européens pourraient se voir refuser l’accès aux eaux britanniques, dans lesquelles ils sont nombreux à travailler. Pour certaines flottes, la dépendance est supérieure à 50%, voire 60%.

Dans le même temps, le Royaume-Uni exporte vers l’Union européenne environ 65% de ses produits de la pêche. Pour Alain Cadec, « ces deux questions sont étroitement liées et il n’est pas question d’octroyer au Royaume-Uni un accès au marché européen sans droits de douanes pour ses produits de la pêche s’il ne permet pas l’accès à ses eaux aux navires européens. »

« Dans ces négociations difficiles, la pêche ne doit pas être une variable d’ajustement. Un ‘hard Brexit’ laisse envisager des conséquences socio-économiques dramatiques pour ce secteur ainsi qu’un vide juridique potentiellement dramatique pour la bonne gestion des stocks halieutiques et la préservation de la ressource. L’Union européenne doit défendre ses pêcheurs ! »

   
Untitled Document