Untitled Document
Untitled Document
Réformer Schengen est une urgence absolue

Le Parlement européen a adopté mercredi 30 mai son rapport annuel sur le fonctionnement de l’espace Schengen dans lequel il dresse un bilan de performances et pointe les défaillances de cet espace créé en 1985.

« L’Europe que nous avons aujourd’hui n’a rien à voir avec l’Europe de 1985. Nous ne pouvons continuer de défendre un espace de libre circulation où la durée du rétablissement des contrôles aux frontières intérieures est inadaptée à l’ampleur de la menace terroriste transfrontière et de la criminalité organisée. Nous ne pouvons restés démunis lorsque nous assistons à l’explosion du nombre de franchissements irréguliers. Schengen doit être réformé mais pas dans le sens voulu par le rapport du Parlement européen », a déclaré Brice Hortefeux.

L’ancien Ministre de l’intérieur s’étonne que le rapport mette en doute l’existence de menaces réelles alors que des vagues d’attaques terroristes secouent le continent depuis plusieurs années et que la Belgique a été frappée sur son sol mardi matin.
« Il y a une forme d’angélisme au Parlement européen à croire qu’en ouvrant nos frontières et en créant des voies sûres et légales à la migration, nous allons régler les problèmes qui nous préoccupent depuis quatre ans », déplore Brice Hortefeux qui estime au contraire que l’Europe doit davantage accompagner les États membres qui défendent leurs frontières et durcir sa politique migratoire.

Enfin, contrairement aux préconisations du rapport, le député européen réaffirme sa totalement opposition à l’adhésion immédiate de la Bulgarie et de la Roumanie à l’espace Schengen alors que le niveau de corruption reste élevé dans ces deux pays.

   
Untitled Document